Ethereum : la dissuasion par l’immortalité

.

.

.

.

.

.

Déclaration du droit de l’homme : chacun a droit aux moyens de l’apaisement des échanges pour faire son intelligence. Dans cette optique, Beta-Oblique présente une innovation pour la réputation.

Soucieux de la réputation de ses auteurs et de la protection de leurs idées, Beta-Oblique communique pour la postérité – au fer rouge du remaillage – les propos de ceux qui veulent nuire.

Quelle est la règle d’engagement ?

  1. Le propos à condamner ne doit pas être étayé, ou
  2. Les étais sont fabriqués de toutes pièces, ou
  3. Ils sont appliqués hors contexte, ou
  4. La chaîne causale qui les font est d’une longueur inacceptable, ou
  5. Ils reposent sur des sous-entendus visant à orienter l’opinion, et
  6. En tout état de cause la volonté de nuire se substitue au débat d’idées, et
  7. Le poids de l’attaque dépasse le simple dérapage verbal.

Pourquoi ceci ? Parce que :

  • L’intelligence est l’affaire de Beta-Oblique.
  • La lecture est le moyen de dialoguer avec les esprits les plus brillants, au rythme et aux moments opportuns.
  • L’écriture est le moyen de fixer les idées si volatiles, de les transmettre, etc.
  • Les idées génèrent les réactions les plus épidermiques : il faut apprendre à les exposer et à les recevoir. Les diplomates ont des protocoles efficaces qui permettent d’éviter les voies sans retour ; il est en effet toujours bon de pouvoir reconsidérer les choses, soi-même compris.
  • L’éducation repose sur l’exemplarité. Ceci n’est possible qu’accompagné d’un pouvoir, éventuellement coercitif.
  • La corruption est le mal de l’humain. Il lui faut l’aide de forces à lui extérieures, sous forme de procédures ancrées. La technologie blockchain que Beta-Oblique nomme remaillage offre une telle possibilité. Elle demeure trop jeune pour répondre avec certitudes et aisance ; Beta-Oblique a cependant investi Ethereum.
  • De quoi s’agit-il ? De rendre incorruptibles des données (qui peuvent aussi être des programmes) par le partage généralisé sans intermédiaire aucun. Un moyen assez simple d’accéder à cela est d’utiliser un navigateur (Chrome ou Brave par exemple) couplé à MetaMask. Quoi qu’il en soit, voici ce que Beta-Oblique a initié, pour l’éternité d’ethereum :

le compte-rendu de la transaction :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est eth01-1024x663.png.

le code du programme modifié et placé sur www.beta-oblique.com/samizdat :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est eth02-1024x395.png.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *