Historique de la sûreté chez beta-oblique

.

.

.

.

.

.

Déclaration du droit de l’homme : chacun a droit aux moyens de l’apaisement des échanges pour faire son intelligence. Dans cette optique, Beta-Oblique présente une réflexion.

Beta-Oblique est impliqué dans la sûreté à divers degrés, nous avons déjà évoqué cela, mais dire plus précisément les choses permettra de mieux introduire les papiers qui sembleraient étrangers au monde de l’édition.

En premier lieu, nos services d’édition sont véritablement des services (nous ne reviendrons pas ici sur ce qui les distingue des éditeurs) : ils s’intègrent donc dans une pensée informatique du monde.

Cette pensée informatique induit le schéma classique de l’émission et de la réception et conséquemment de l’influence. Et donc se nourrit aussi de questions de sûreté en ce que l’information aussi possède sa dimension polluante, éventuellement nocive. Elle constitue surtout un patrimoine, et même, devrait-on affirmer, le noyau ultime d’un être. C’est dire combien tout cela, mis en perspectives, fait surgir la sûreté au premier plan des préoccupations.

Cela serait demeurerait oiseux si mon chemin de vie, comme l’on dit, ne m’avais pas entraîné dans les questions viriles de vie et de mort.
Voici donc pourquoi vous trouvez un volet opérationnel Beta-Oblique (InfoProtection) et des papiers qui témoignent d’une vision de l’édition élargie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *